Haut

Poser 1 question

Intérimaire arrêt maladie

Le travail en intérim est un challenge qui vous tente, dans ce cas, pourquoi ne pas vous inscrire dans une agence d'intérim ?

En savoir plus : recrutement intérim

Intérimaire arrêt maladie : les obligations ?

Femme malade au bureau

Tout salarié d'une entreprise (intérimaire ou non) doit transmettre son avis d'arrêt de travail à sa caisse d'assurance maladie sous les 48 heures indépendamment de la durée de celui-ci.

Pour être indemnisé et percevoir des indemnités journalières, il faut remplir les conditions d'ouverture des droits qui varient en fonction de la durée de l'arrêt de travail et de votre situation.

Comment est indemnisé un salarié ?

Pour être indemnisé, un salarié doit donc remplir certaines conditions, à savoir :

Pour un arrêt de travail inférieur à 6 mois :

  • le salarié doit avoir travaillé au moins 200 heures au cours des trois mois précédant l'arrêt de travail,
  • ou avoir cotisé sur un salaire au moins égal à 1 015 fois le montant du SMIC horaire au cours des 6 mois précédant l'arrêt.

Pour un arrêt de travail supérieur à 6 mois (maladie de longue durée) :

  • Pour être indemnisé, le salarié doit justifier de 12 mois d'immatriculation, à la date de l'arrêt de travail, en qualité d'assuré social.
  • Il doit aussi avoir travaillé au moins 800 heures au cours des 12 derniers mois, dont 200 heures durant les trois premiers mois,
  • ou encore, avoir cotisé sur une rémunération au moins égale à 2 030 fois le montant du SMIC horaire au cours des 12 mois qui précédent l'arrêt de travail, dont au moins 1 015 fois le montant du SMIC horaire au cours des 6 premiers mois.

Indemnisations d'arrêt maladie pour les intérimaires ?

Les professions à caractère saisonnier et discontinu comme le statut d'intérimaire sont considérées comme des cas particuliers qui sont indemnisés différemment si ces derniers ne remplissent pas les conditions de montant de cotisations ou de durée de travail énumérées ci-dessus.

L'intérimaire doit donc justifier :

  • d'avoir travaillé au moins 800 heures au cours des douze mois civils ou des 365 jours consécutifs précédant l'arrêt,
  • ou avoir cotisé sur un salaire au moins égal à 2 030 fois le montant du SMIC horaire au cours des douze mois civils précédant l'arrêt de travail.

Pour la durée d'un arrêt maladie supérieure à 6 mois, l'intérimaire devra aussi justifier de 12 mois d'immatriculation en tant qu'assuré social auprès de l'assurance maladie.

Bon à savoir : l'intérimaire peut bénéficier d'un nombre maximum d'indemnités journalières, sur une période maximale de trois ans, calculée différemment selon que les indemnités journalières concernent ou non une affectation de longue durée exonérée.

Intérimaire arrêt maladie : montant des indemnités journalières

Le montant des indemnités journalières perçu sera égal à 50 % de votre salaire journalier de base :

  • Ce dernier est calculé sur la moyenne des salaires des 3 derniers mois travaillés précédant l'arrêt de travail. Cependant, la moyenne est plafonnée à 3 129 € qui correspond au plafond mensuel de la sécurité sociale au 1er janvier 2014.
  • Ces salaires sont soumis à cotisations (ou salaires bruts).

Le montant de l'indemnité journalière sera calculé sur la moyenne des salaires des 12 mois précédant l'arrêt, toujours dans la limite du plafond mensuel de la sécurité sociale.

Exemple : sur la base d'un salaire journalier de 85 €, l'indemnité journalière sera de 42,50 € par jours.

Pour les salariés ayant au moins trois enfants à charge :

  • L'indemnité journalière est majorée à partir du 31e jour d'arrêt de travail continu. Elle sera égale à 66,66 % du salaire journalier de base.
  • Exemple : sur la base d'un salaire journalier de 85 €, l'indemnité journalière sera de 56,66 €.

Quel est le montant maximum de l'indemnité journalière ?

Depuis le 1er janvier 2012, l'assurance maladie indemnise un montant maximum de :

  • Montant maximum de l'indemnité journalière normale : 42,77 €.
  • Montant maximum de l'indemnité journalière majorée : 57,02 €.

Le délai de carence

Le délai de carence s'applique en général au début de chaque arrêt de travail, il correspond aux trois premiers jours de l'arrêt de travail, de ce fait, les indemnités journalières ne sont pas versées pendant ce temps.

Intérim arrêt maladie : avantages de certaines agences d'intérim

De grosses agences travail temporaire pour fidéliser leurs intérimaires proposent différents avantages liés aux arrêts maladie :

  • Sachez que votre entreprise peut avoir signé une convention collective qui assure le maintien de votre salaire intégral ou partiel pendant l'arrêt de travail. N'hésitez pas à vous renseigner.
  • L'agence de travail temporaire peut aussi proposer une meilleure indemnisation (indemnisations complémentaires) suite à un accord signé avec les partenaires sociaux.
  • L'agence d'intérim peut aussi prévoir le maintien de votre salaire en cas d'arrêt de travail, cette dernière demandera la subrogation. Dans ce cas, c'est votre employeur qui touchera les indemnités journalières versées par la caisse d'assurance maladie.

Cependant, selon les cas et les agences, nous vous conseillons de souscrire une mutuelle pour être mieux remboursé.

En savoir plus : mutuelle intérim

Cette page vous a intéressé ?

Envoyer à un ami
Télécharger & imprimer le guide

Pour aller plus loin ...

 

Réaction de mamadou |  11/04/2013

 

0

 

bonjour monsieur madame
je dépose ma candidature de poste nettoyage

Commenter

 
 

Poser une question
sur le forum

Téléchargements

Le guide de l'intérim
Le guide de l'intérim

Guide, question-réponses, astuces
92 pages - 2014 - pdf

 Télécharger e-Bibliotheque : 4400 documents Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Trouver un pro

 

 
Intérimaire arrêt maladie : arrêt maladie quand on est intérimaire ?
© 2007-2014, Fine Media | Qui sommes-nous ? | Contact | CGU | Charte de modération | Plan du site | Devenez rédacteur
Professionnel, soyez présent gratuitement sur notre site | Recevoir des demandes de devis, contacts qualifiés | Publicité & partenariats | Agence RP, eRéputation